La résurrection d’Anne Green

En 1650, dans la ville d’Oxford en Angleterre, Anne Green, une jeune servante de 22 ans, accouche d’un enfant mort-né, fruit du viol commis par le petit-fils de son employeur. Elle est accusée du meurtre de son enfant et est condamnée à être pendue, jusqu’à ce que mort s’ensuive.  La sentence est exécutée le 14 décembre de la même année.  À sa demande, des amis s’assurent qu’elle meurt rapidement avec le moins de souffrance possible.  Ils s’y prennent en s’accrochant à elle et en y mettant tout leur poids pour faire en sorte que le nœud coulant étrangle Anne rapidement. Par la suite, Anne est laissée au bout de la corde pendant trente minutes afin de s’assurer qu’elle soit bien morte.  Une fois descendue, elle est placée dans un cercueil et transportée vers le cabinet des docteurs Thomas Willis et William Petty pour être autopsiée.  Mais chose incroyable, au moment où les docteurs s’apprêtent à découper le corps du sternum au pubis, la dépouille émet un son ressemblant à un faible souffle.  En prenant son pouls, Willis et Petty se rendent compte qu’elle est encore en vie.  Ils se précipitent pour lui administrer des liquides chauds pour soulager sa gorge, lui massent les mains et les pieds pour ranimer sa circulation sanguine et la saigne, eh oui! c’était à l’époque un soin incontournable. Au bout de douze heures, elle réussit à parler. Au bout de vingt-quatre heures, elle peut répondre à des questions. Sa survie est attribuée à un miracle et pour cette raison elle est graciée. Quelques temps plus tard, elle se marie et donne la vie à trois enfants.

Ma suggestion de lecture :

LA MESSAGÈRE DE L’AU-DELÀ
Auteur : Mary HOOPER
Éditeur : Grandes Personnes (Éditions)
Paru : 26 août 2010
Format : Papier
Disponible : Decitre, Amazon.ca, Amazon.fr, Archambault, Renaud-Bray, leslibraires

Résumé :

Oxford, décembre 1650. Anne Green, une jeune servante accusée d’infanticide, vient d’être pendue haut et court. Son cadavre, au grand dam de sa famille, est livré à l’université afin d’y être disséqué. Robert, étudiant en médecine bègue et introverti, est de ceux qui doivent assister à cette leçon d’anatomie. Mais, à sa grande surprise, il décèle bientôt chez la jeune fille des signes de vie.

Inspiré d’un fait réel, le destin terrible et singulier, aux frontières du surnaturel, d’une adolescente dans l’Angleterre puritaine du XVIIe siècle.
(Résumé tiré du site de Babelio)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *