La guerre des volcans

LA GUERRE DES VOLCANS
Auteur : Bernard SIMONAY
Éditeur : Presses de la Cité
Paru : 14 novembre 2013
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo

Résumé :

Il y a 7 500 ans… L’épopée des premiers hommes au pied des volcans d’Auvergne, leurs croyances, leurs rites tribaux et, à leur tête, Ly-Rah, détentrice du don de percevoir l’avenir. Les volcans d’Auvergne, il y a 7 500 ans… Ly-Rah est la descendante de Noï-Rah, figure charismatique qui a bouleversé la vie des habitants du pays des Montagnes de feu en inventant l’écriture. Celle-ci a apporté la prospérité à la tribu des Renards, mais aussi aux tribus voisines.
Ly-Rah est destinée à devenir  » reine  » à son tour lorsque sa mère rejoindra le monde des esprits. Elle possède aussi, comme son illustre ancêtre, le don de percevoir l’avenir. Malheureusement, la prospérité du pays des Montagnes de feu suscite des jalousies et, bientôt, la belle entente qui régnait entre les différentes tribus se fissure. Les reines, gardiennes de la sagesse et de la connaissance, disparaissent.
De jeunes chefs ambitieux se lèvent pour revendiquer la succession d’un roi de légende, Atham-Kahr. Bientôt, le chaos s’installe et la guerre fait rage. Devenue reine de la nation des Renards, Ly-Rah trouvera-t-elle la force de prendre en main la destinée de son peuple ainsi que l’a prédit l’esprit de son ancêtre Noï-Rah ? Et, surtout, saura-t-elle faire face à la menace bien plus terrible qui pèse sur le pays des Montagnes de feu : sa destruction par une étoile tombée du ciel ? .

Le mystère du château d’Escoire

Alors que la deuxième guerre mondiale bat son plein en Europe, la France en 1941, connaît un drame qui demeure encore aujourd’hui non élucidé.
Le 25 octobre 1941 au matin, Georges Girard, sa sœur Amélie ainsi que Louise Soudeix, la bonne de la famille, sont retrouvés gisant dans leur sang dans le château familial d’Escoire dans le Périgord, près de Périgueux. Les trois vicitmes ont été tuées à l’aide d’une serpe appartenant à Romain Taulu, le gardien du domaine.
Un suspect est rapidement identifié. En effet Henri Girard, le fils de l’homme assassiné aurait utilisé la serpe pour élaguer des arbustes quelques heures avant le drame. Durant la nuit du drame, Henri Girard, ne se trouve pas proche des siens. Il clame qu’ne pouvait entendre les cris des victimes. Il s’était retrouvé dans une autre partie du château et se serait assoupi en lisant l’ouvrage « Le sens de la mort » de Paul Bourget.
Cet étrange comportement met la puce à l’oreille des enquêteurs. Il faut aussi mentionner que Henri Girard, héritier de la fortune de son père, se trouve à cette époque presque ruiné. Il n’en faut pas plus aux policiers pour y trouver le mobile du meurtre. De plus, d’autres soupçons tendent à orienter les inspecteurs vers Henri Girard : il n’y a aucune trace d’effraction et aucun vol ne semble avoir été perpétré. De plus, l’on retrouve un gant du suspect taché de sang.
Peu après les funérailles de son père, Henri Girard, est arrêté et incarcéré sans qu’il ne soit passé aux aveux. De plus, très peu de preuves sont produites au dossier. Pendant dix-neuf mois, l’enquête piétine. Finalement, le procès débute. Pendant l’instance, les jurés sont transportés sur les lieux du crime. C’est à ce moment que certains d’entre eux découvrent des indices, non relevés par les policiers et qui tendent à atténuer la culpabilité de Girard.
Il est défendu par un excellent plaideur, ami de son père qui accepte de le représenter. Me Maurice Garçon réussi à semer le doute chez les jurés en démontrant la pauvreté du dossier de la poursuite. Il fait si bien la défense de son client, que les jurés délibèrent seulement pendant 10 minutes, un record dans les annales judiciaires et en arrive à un verdict d’acquittement.
Depuis cette date, aucun autre suspect n’a été arrêté et poursuivi dans cette affaire. Le mystère demeure entier…

 

Suggestion de lecture :

LA SERPE
Auteur : Philippe JAENADA
Éditeur : Julliard
Paru : 17 août 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l’unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l’arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d’un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l’enquête abandonnée. Alors que l’opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s’exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.
Jamais le mystère du triple assassinat du château d’Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d’Henri Girard, jusqu’à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu’à ce qu’un écrivain têtu et minutieux s’en mêle…
Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu’Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l’inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu’il n’y paraît), il s’est plongé dans les archives, a reconstitué l’enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l’issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans..

Les demoiselles de Provence

LES DEMOISELLES DE PROVENCE
Auteur : Patrick DE CAROLIS
Éditeur : Plon
Paru : 20 juin 2013
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

La Provence du XIIIe siècle, pays de troubadours, est une terre très disputée. A force de courage et de ténacité, Raimon Bérenger V en a fait un comté souverain.

Son épouse, la séduisante comtesse Béatrice de Savoie, lui a donné quatre filles : Marguerite, Eléonore, Sancie et Béatrice. Leur beauté, leur éducation et leur vertu vont assurer à ces quatre demoiselles de Provence les plus hautes destinées : par mariage, elles régneront sur quatre des royaumes les plus convoités d’Europe.

A travers la vie de ces quatre reines, l’auteur nous raconte le XIIIe siècle, ses guerres et ses croisades. On découvre ainsi toute l’Europe du Moyen Âge, de la Provence à la France des Capétiens, de l’Angleterre à la vallée du Rhin, d’Aigues-Mortes à Naples – et l’Orient, de Tunis à la Terre sainte. On vit les émotions de ces jeunes femmes, leur intimité et leurs secrets sous les ors et les fastes des cours royales, sans cesser d’entendre résonner le chant des cigales de Provence.

Une Provence que Patrick de Carolis, né à Arles, connaît bien et dans laquelle il aime à retrouver ses racines.

Au jour le jour

AU JOUR LE JOUR
Auteur : Paul VACCA
Éditeur : Belfond
Paru : 2 février 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Paris, 1842. Eugène Sue s’attaque à la rédaction des Mystères de Paris. Et soudain, sa vie devient le plus palpitant des romans-feuilletons…
Espérant trouver un nouveau souffle, Eugène Sue, feuilletoniste à succès, décide de s’aventurer dans les bas-fonds de la capitale, travesti en ouvrier. À quelques encablures seulement des beaux quartiers, il découvre, ébahi, la réalité poisseuse des faubourgs. Un monde nouveau s’ouvre à lui, baroque et hanté : celui de la pauvreté et du crime. De cette immersion naissent les Mystères de Paris. Un succès miraculeux qui hypnotise la France entière, de l’ouvrier au ministre, et dont la rédaction quotidienne devient une aventure virevoltante mêlant dans un délicieux vertige la réalité à la fiction…
Au Jour le Jour rend un hommage complice à ce genre populaire et addictif qui s’inventait alors, plus d’un siècle avant les séries télévisées ! Il révèle aussi l’étonnante puissance de la littérature à changer nos vies et à réinventer le monde… même quand elle s’écrit au jour le jour.

(Résumé tiré du site Babelio)

 

L’indienne et le cardinal

L’INDIENNE ET LE CARDINAL
Auteur : Denis LÉPÉE
Éditeur : Plon
Paru : 2 mars 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Paris, 1630. La belle et mystérieuse marquise de Rivière Sainte-Anne, arrivée depuis peu à Paris depuis Québec et les colonies de la nouvelle-France, fascine par les fêtes somptueuses qu’elle donne. Et attire même le regard du cardinal de Richelieu, tout puissant premier ministre, pour qui le nouveau monde est un sujet politique brûlant. Dans un Paris où coexistent les splendeurs de la cour et la misère de la cour des miracles, agité par une série de meurtres inexpliqués et par des complots et affrontements politiques d’une violence terrible, tous deux s’observent, se jaugent et nouent une relation passionnée et complexe dans laquelle les jeux et les buts de guerre sont cachés. A ce jeu dangereux entre liberté et désir, vengeance et ambition, chacun joue son avenir et sa vie. Et aussi l’’avenir du royaume.

Après des études d’histoire, de philosophie et de sciences politiques à Paris, Denis Lépée a travaillé dix ans dans la sphère publique avant de rejoindre Veolia Environnement puis EDF. Il a publié cinq romans, repris en poche (Pocket) et traduits dans plus de dix pays, et plusieurs essais biographiques. Son précédent roman, Le loup et lion, est paru chez Plon en 2015 et chez Pocket en 2016.

(Résumé tiré du site Babelio)

Le mystère de l’abbé Saunière

François Bérenger Saunière, né le 11 avril 1852 à Montazels (Aude) et mort le 22 janvier 1917 à l’âge de 64 ans, est un prêtre catholique s’étant fait connaître pour avoir dépensé d’énormes sommes d’argent durant son dernier ministère dans le village de Rennes-le-Château. Ce minuscule village, sans attrait particulier, connaît avec l’abbé Saunière une transformation importante grâce aux nombreux aménagements architecturaux que l’homme d’église réalisent dans la paroisse. C’est suite à ces constructions que le mystère nait… En effet, comment un prêtre comptant sur un revenu modeste, peut-il honorer tous les frais occasionnés par les nombreux travaux de restauration? De nombreuses spéculations ont vu le jour au fil des ans. Mais le mystère demeure entier encore aujourd’hui.  Beaucoup croient que ce simple curé de campagne cachait un secret. Les plus folles rumeurs se mirent à circuler à propos d’un trésor que Saunière aurait trouvé lors des premiers travaux de l’église paroissiale. Ce fait n’a jamais été prouvé. Les dépenses extravagantes de l’abbé finissent par attirer l’attention du diocèse, qui trouve que l’homme n’a pas les moyens financiers pour accomplir tous ces rêves de grandeur.  La suspicion des autorités ecclésiastiques prennent de telles ampleurs que l’on fini par lui intenter un procès. En fait, on ne croit pas à l’existence d’un trésor. On soupçonne en fait l’abbé de se livrer à un trafic de messes payantes. C’est en 1910 que la poursuite est intentée. Il s’agit d’un procès canonique dans lequel il est finalement reconnu coupable de détournements de fonds en 1915. Il est alors démis de ses fonctions. Il meurt le 22 janvier 1917 alors qu’il se promène sur sa terrasse. Il lègue sa fortune, ses terres et ses dette à sa servante Marie Denarnaud. Celle-ci meurt le 29 janvier 1953 et lègue à la famille Corbu ses avoirs. Le couple Corbu, dès 1955 ouvre un hotel dans la villa Béthania. Et afin d’attirer la clientèle, ils décident d’utiliser le talent d’un journaliste local afin de magnifier l’aura de l’abbé Saunière.  Celui-ci écrit plusieurs articles sur le curé devenu riche. Tel que prévu, les touristes se mettent à visiter le village de Rennes-le-Château. La dépouille de l’abbé, enterrée dans le cimetière du village, est la proie de plusieurs actes de vandalisme. En 2004. il est alors décidé de transporter, les restes de l’abbé dans un mausolée dans un domaine voisin.  Corbin et le journaliste ont littéralement créée une légende autour de Saunière. Il y a même un roman et un film portant sur cette histoire : Le Code Da Vinci de Robert Langdon.

Suggestion de lecture :

LES ENQUÊTES DE L’INSPECTEUR SIMON. T. 5 : CANTIQUE DE L’ASSASSIN
Auteur : Guillaume PRÉVOST
Éditeur : Nil / 10/18
Paru : 14 avril 2016
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé : 

Printemps 1920. Un prêtre est retrouvé sauvagement assassiné au Sacré-Coeur, à Montmartre, le coeur arraché, affublé d’une croix et d’une couronne d’épines. Quelques jours plus tard, un deuxième prêtre est tué selon le même rituel macabre à Carcassonne.
Pour démasquer le meurtrier, c’est le secret de sa propre histoire que François-Claudius Simon, l’ancien orphelin devenu l’un des plus brillants policiers de sa génération, va devoir percer. Un secret douloureux qui va le plonger au coeur d’une des plus grandes affaires du début du XXe siècle : celle de l’abbé Saunière, petit curé de campagne devenu richissime après avoir découvert un inestimable trésor dans son église. Entre mythe et réalité, la nature de ce trésor fascine et divise aujourd’hui encore historiens, chercheurs et passionnés d’ésotérisme.
Sur les traces de la légende de l’abbé Saunière, l’une des plus sulfureuses de l’Église catholique, un suspense diaboliquement construit, digne du Da Vinci Code.

Le soufre et l’arsenic

LE SOUFFRE ET L’ARSENIC
Auteur : Christine GOUDE
Éditeur : City
Paru : 18 mars 2015
Format Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Versailles, juin 1674. Pour célébrer sa conquête de la Franche-Comté, Louis XIV donne de somptueuses fêtes tout au long de l’été dans les merveilleux bosquets du parc. Mais que ce soit dans les recoins du château ou dans les entrelacs des jardins dessinés par Le Nôtre, les intrigues ne cessent jamais. Philippe Caumont de Volanges et ses proches sont confrontés à des événements étranges et dramatiques, notamment des morts aussi violentes qu’inexplicables.

La nuit des béguines

LA NUIT DES BÉGUINES
Auteur : Aline KINER
Éditeur : Liana Levi
Paru : 24 août 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle)Numilog (Pdf, ePub), Leslibraires (Pdf, ePub), Kobo

Résumé :

Paris, 1310, quartier du Marais. Au grand béguinage royal, elles sont des centaines de femmes à vivre, étudier ou travailler comme bon leur semble. Refusant le mariage comme le cloître, libérées de l’autorité des hommes, les béguines forment une communauté inclassable, mi-religieuse mi-laïque. La vieille Ysabel, qui connaît tous les secrets des plantes et des âmes, veille sur les lieux. Mais l’arrivée d’une jeune inconnue trouble leur quiétude.
Mutique, rebelle, Maheut la Rousse fuit des noces imposées et la traque d’un inquiétant franciscain. Alors que le spectre de l’hérésie hante le royaume, qu’on s’acharne contre les Templiers et qu’en place de Grève on brûle l’une des leurs pour un manuscrit interdit, les béguines de Paris vont devoir se battre. Pour protéger Maheut, mais aussi leur indépendance et leur liberté. Tressant les temps forts du règne de Philippe le Bel et les destins de personnages réels ou fictifs, Aline Kiner nous entraîne dans un Moyen Âge méconnu.
Ses héroïnes, solidaires, subversives et féministes avant l’heure, animent une fresque palpitante, résolument moderne.

La ville des tempêtes

LA VILLE DES TEMPÊTES

Auteur : Jean CONTRUCCI
Éditeur : HC Editions
Paru : 3 novembre 2016
Format : Ebook
Disponioble : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Onze ans après avoir quitté Marseille, Thibault de Cervières s’apprête à revoir les siens. Alors que le trois-mâts corsaire sur lequel il est embarqué s’approche lentement du port de la cité, le jeune homme rêve à ces retrouvailles. C’est un chaos général qui l’accueille pourtant alors qu’il pose les pieds sur le quai de la Ville. Onze ans après avoir quitté Marseille, Thibault de Cervières s’apprête à revoir les siens.  Depuis quatre ans, Marseille qui refuse de reconnaître Henri IV,  » le roi hérétique « , vit sous le joug de deux chefs sanguinaires Charles de Casaulx et Loys d’Aix.
La ville est exsangue, la terreur règne, les protestants ont été exterminés, les Marseillais ont peur. Dans cette ville dévastée et bâillonnée, Thibault se retrouve seul et sans nouvelle de personne. Ses connaissances en médecine l’amènent au coeur de la misère et de la folie qui règnent en maître. Aidé de la seule personne qu’il connaisse, le très riche et impitoyable corsaire Simon Danzer, il part à la recherche de son père, de sa soeur et de son identité perdue.

 

L’assassinat d’Henri IV

C’est par une journée radieuse que le roi Henri de France, quatrième du nom et premier monarque de la lignée des Bourbon, fait face à son destin et trouve la mort dans la ville de Paris. Ancien protestant repenti et converti au catholicisme, cet homme surnommé « le bon roi » par le peuple eut un règne tumultueux de vingt ans. Il prit fin abruptement le 14 mai 1610.
Ce jour-là, le roi décide de se rendre au chevet de son ami Maximilien de Sully qui réside du côté est de la capitale, à l’Arsenal. Le roi quitte donc le Louvre en fin d’après-midi dans un carrosse. Il est accompagné par le Duc d’Épernon. Malgré la vingtaine de tentatives d’assassinats sur sa personne et l’avertissement de certains individus de ne pas sortir, le roi ne juge pas nécessaire de reporter sa visite. Il décide même de se rendre à destination accompagné d’un nombre restreint de gardes. En sortant du Louvre, le convoi emprunte la rue de l’Oratoire, puis la rue Saint-Honoré, passe par la Croix du Trahoir, et enfin emprunte la rue de la Ferronnerie. Fort étroite (4 mètres de largeur), cette rue est bondée et un chariot chargé de foin, à la hauteur de l’auberge « Les trois pigeons », bloque la circulation. Ce que le roi ne sait pas c’est que cette auberge a abrité pour la nuit son assassin. Ce dernier suit le carrosse de près et a sur lui un couteau dérobé à ladite auberge. Comme la journée est très agréable, le roi a fait relever les rideaux de cuir. Il désire aussi évaluer l’avancement des préparatifs pour les fêtes devant célébrer le couronnement de la reine Marie de Médicis, sa femme. Lorsque le carrosse s’immobilise, l’assassin dont le nom est François Ravaillac, charge le carrosse, monte sur l’une des roues arrière et poignarde deux fois le roi. Le premier coup est sans danger. Mais le second est fatal. En effet, il sectionne la veine cave. Le Duc d’Épernon qui accompagne le roi dans le carrosse urge les gardes à capturer vivant, l’homme coupable de cet attentat. Ravaillac est facilement arrêté et n’oppose aucune résistance. Pendant ce temps, le carrosse retourne au Louvre. Le roi gravement atteint succombe à ses blessures le lendemain. Le régicide est rapidement jugé et condamné à mort. Il est torturé puis écartelé en place de Grève, le 27 mai 1610. Sa famille est même condamnée à l’exil.  Il semble que ses parents aient fui en Franche-Comté, région appartenant à l’époque, au Saint-Empire germanique.  Les motivations de Ravaillac semblent avoir été de nature religieuse. Il est en effet identifié comme un fanatique catholique qui s’opposait aux visées du roi qui prévoyait à l’époque, une offensive militaire contre des états souverains catholiques, en l’occurrence l’Espagne et l’Autriche. Les rênes de l’État sont alors confiés à la reine Marie de Médicis. Elle devient régente à la place de son fils Louis qui n’est pas encore majeur. Il s’agit du futur Louis XIII.

Ma suggestion de lecture :

L’ASSASSINAT D’HENRI IV
Auteur : Jean-Christian PETITFILS
Éditeur : Tempus Perrin
Paru : 8 mars 2012
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Numilog (ePub), Archambault (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Qui a guidé le bras de Ravaillac ? Au terme d’une enquête minutieuse, Jean-Christian Petitfils propose une réponse inattendue. Le 14 mai 1610, le carrosse découvert où Henri IV a pris place quitte le Louvre et roule dans Paris qui s’apprête à fêter le couronnement de la reine Marie de Médicis. Il est arrêté rue de la Ferronnerie par un embarras de charrettes. Aussitôt un étrange rôdeur saute sur la roue du véhicule et poignarde mortellement le roi. L’homme, Ravaillac, originaire d’Angoulême, déclare qu’il a agi sans complice, uniquement pour punir le monarque de vouloir faire la guerre aux puissances catholiques et au pape. Qui est-il ? Un déséquilibré ou un  » fou de Dieu  » ? A-t-il été manipulé par les puissants ennemis du roi, français ou étrangers ? Reprenant l’ensemble du dossier, Jean-Christian Petitfils offre une contribution majeure à la compréhension de l’une des grandes énigmes de l’histoire de France. Historien réputé, Jean-Christian Petitfils est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages, dont plusieurs biographies chez Perrin : Louis XIII, Louis XIV, Fouquet, Louis XVI.  » Amour, haine et politique : ces 300 pages se lisent avec passion.  » Jean Sévillia, Le Figaro Magazine.  » Quant à l’enquête, elle se dévore comme un polar avec en creux le portrait fascinant de l’assassin.  » Laurent Lemire, Le Nouvel Observateur.