La coulée de feu

LA COULÉE DE FEU
Auteur : Valerio EVANGELISTI
Éditeur : Métailié
Paru : 22 janvier 2009
Format : Papier
Disponible : Decitre, Amazon.fr, Amazon.ca, Archambault, Renaud-Bray

Résumé :

A la fin du xixe siècle, les frontières entre le nord du Mexique et le Texas varient au gré de la politique, des alliances des chefs de guerre et des défaites des armées sudistes.

La Coulée de feu raconte, depuis la frontière avec les États-Unis, l’’émergence, sur trois décennies, de la nation mexicaine.

S’’y entrecroisent les destins de dizaines de personnages de toutes conditions, emportés dans le tourbillon des guerres et des révolutions,

comme Marion Gillespie, la veuve fatale partagée entre son rôle de mère et un désir éperdu d’’ascension sociale, ses enfants Christine et Rupert ;

William Henry, soldat sudiste devenu tueur au service du général Porfirio Díaz, futur Président et dictateur ;

Santos Cadena, le bandolero au grand coeœur ;

Heraclio, le séduisant chef de bande ;

Margarita Magón, petite paysanne à la larme facile qui se transformera en révolutionnaire…

Tous nous font suivre trente ans d’’histoire politique contradictoire et éclairent leur signification.

La virtuosité du conteur nous fait sentir aussi bien la complexité de situations, où, par exemple, les Indiens sont massacrés au nom du progrès et de la démocratie, que le ridicule au coeœur même des grands moments historiques, avec les rites grotesques de la cour de Maximilien, ou des épisodes guerriers aussi lamentables que sanglants.

Valerio Evangelisti révèle l’’étendue d’un talent dans lequel l’’impressionnante érudition est au service d’’un point de vue acéré, ironique mais jamais cynique, sur les passions humaines.

Valerio Evangelisti, né à Bologne en 1952, s’’est d’’abord fait connaître du grand public avec la série des “Eymerich” traduite en de nombreuses langues (chez Rivages), pour laquelle il a obtenu en Italie le prix Urania en 1994 et, en France, le prix Tour Eiffel en 1999. Son œoeuvre transcende largement les différents genres sous lesquels on veut le classer.

(Résumé tiré du site Babelio)