Dans la gueule du loup

DANS LA GUEULE DU LOUP
Auteur : Olivier BELLAMY
Éditeur : Buchet/Chastel
Paru : 29 août 2013
Format : Ebook
Disponible : Decitre (Multiformat), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Leslibraires.ca (ePub), Kobo

Résumé : 

En 1936, commence l’une des purges staliniennes les plus sanglantes de l’histoire bolchévique. C’est le moment que choisit Serge Prokofiev pour revenir en URSS et s’y installer avec sa famille. C’est le moment aussi où il écrit et compose Pierre et le Loup, son célèbre conte musical pour enfants. Le Mozart russe s’est jeté « dans la gueule du loup ». Il n’en sortira plus jamais jusqu’à sa mort. Dans ce roman drôle et cruel, l’auteur imagine les circonstances et les conséquences tragiques de cette décision.
A travers le destin d’un homme, c’est l’histoire de la première moitié du XXe siècle que nous revivons. Le Paris brillant et cosmopolite, la guerre, l’implacable machine soviétique. C’est aussi le portrait saisissant d’un compositeur de génie qui traverse les flammes de l’enfer pour tutoyer le divin. Et celui d’une femme libre qui paiera cher le prix de son amour absolu.

Le vol de la Joconde

Le 22 août 1911 au matin, un peintre, comme à son habitude, se rend au Louvre afin de copier certaines oeuvres. Ce jour là, Louis Béroud désire reproduire le fameux tableau de la Joconde. Il se dirige vers le Salon carré où l’oeuvre est exposée. Arrivé à destination, c’est la catastrophe, le tableau a disparu. Seules les quatre agrafes sont encore visibles sur le mur.  Il alerte alors les gardiens du musée. Ceux-ci croient que le tableau est dans les bureaux de la Braun & Co, atelier de photographe installé à l’intérieur même du Louvre. Après vérification, ils en arrivent à la conclusion que la Joconde a disparue, peut-être volée. Une enquête est donc entreprise par le Quai des Orfèvres (Bureau de la sécurité parisienne) dès le début de l’après-midi. C’est environ 60 enquêteurs qui sont mis à contribution afin de retrouver le tableau. Très rapidement, ils mettent la main sur le cadre et la vitre de l’oeuvre. Ils se trouvaient dans l’escalier menant à la cour Visconti. Une empreinte digitale est prélevée sur la vitre. Mais elle ne correspond à aucune empreinte appartenant à un employé du musée. Les recherches se poursuivent mais ne mènent à aucune conclusion. Le directeur du musée est forcé de démissionner. Peu à peu la nouvelle du vol se répand. La presse s’empare de la nouvelle et crée un commotion dans la population. C’est alors que les théories se multiplient pour expliquer la disparition de la Joconde. Certains avancent qu’il s’agit peut-être d’un vol orchestré par le Kaiser Guillaume II ou encore que des juifs seraient responsables. Le juge d’instruction Joseph-Marie Drioux que la presse surnomme « le marri de la Joconde » se perd en conjectures. Il fait même emprisonner Guillaume Apollinaire. Son ami Pablo Picasso est quant à lui identifié comme un possible complice. Finalement, le réel voleur se fait prendre deux ans plus tard en tentant de vendre le tableau à un receleur. Vincenzo Peruggia est arrêté à Florence dans son hotel. Lors de son interrogatoire, il avoue que lors de travaux au Louvre, l’idée lui est venue de restituer l’oeuvre à sa mère patrie l’Italie. Alors qu’il était sur place, il s’est arrangé pour demeurer enfermé dans le musée. Et c’est de cette façon qu’il a pu procéder au vol. Après deux ans d’absence la fameuse Joconde pu réintégrer sa place dans le salon Carré.

Suggestion de lecture:

LOIN DU LOUVRE : LE VOL DE LA JOCONDE
Auteur : Jérôme COIGNARD
Éditeur : FeniXX réédition numérique
Paru : 12 novembre 2015
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub, Pdf), Amazon.fr (kindle), Numilog (ePub, Pdf), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub, Pdf), Kobo

Résumé : 

Le 22 août 1911, la Joconde a été volée. A partir des archives et de la presse de l’époque, l’auteur, historien d’art et journaliste, raconte l’enquête menée sur le vol de ce tableau célèbre. « Copyright Electre »

Les virtuoses de la 5e avenue

LES VIRTUOSES DE LA 5E AVENUE
Auteur : Joy CALAWAY
Éditeur : Milady
Paru : 18 avril 2018
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle)

Résumé :

Tout ce que j’avais cru connaître n’était qu’une façade. L’écrivain charismatique et talentueux, que j’avais aimé, me semblait distant, étranger. Le souvenir de sa demande en mariage, son amour plein de considération et de bonté me semblaient fictifs, comme venant d’un personnage que j’aurais imaginé. À la croisée des Quatre Filles du docteur March et d’Edith Wharton. New York, 1891. Issue d’une famille pauvre mais raffinée, Virginia Loftin est la plus audacieuse d’une fratrie de quatre sours et d’un frère.
Elle souhaite devenir une romancière célèbre malgré son sexe et épouser Charlie, son voisin et premier amour. Mais lorsque ce dernier demande la main d’une riche héritière, Ginny est désemparée. Elle s’isole et transforme leur histoire en roman, réécrivant sans cesse une fin plus heureuse. Un jour, elle est conviée à se rendre dans un salon d’artistes, tenu par John Hopper. Dans cette assemblée, Ginny redevient elle-même et s’épanouit sous les attentions du beau et énigmatique John.
Jusqu’à ce que Charlie ressurgisse dans sa vie. Une vie où les désillusions et les sombres secrets se dévoilent peu à peu… « Dans un premier roman très prometteur, Joy Callaway nous livre un récit captivant. Prise dans le tourbillon de la haute société du Gilded Age new-yorkais au tournant du xxe siècle, une jeune femme résolue persiste dans la quête de son art. Drames, rêves contrariés, amours déçues, révélations de secrets de famille : rien ne la fera renoncer à écrire.

Au jour le jour

AU JOUR LE JOUR
Auteur : Paul VACCA
Éditeur : Belfond
Paru : 2 février 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé :

Paris, 1842. Eugène Sue s’attaque à la rédaction des Mystères de Paris. Et soudain, sa vie devient le plus palpitant des romans-feuilletons…
Espérant trouver un nouveau souffle, Eugène Sue, feuilletoniste à succès, décide de s’aventurer dans les bas-fonds de la capitale, travesti en ouvrier. À quelques encablures seulement des beaux quartiers, il découvre, ébahi, la réalité poisseuse des faubourgs. Un monde nouveau s’ouvre à lui, baroque et hanté : celui de la pauvreté et du crime. De cette immersion naissent les Mystères de Paris. Un succès miraculeux qui hypnotise la France entière, de l’ouvrier au ministre, et dont la rédaction quotidienne devient une aventure virevoltante mêlant dans un délicieux vertige la réalité à la fiction…
Au Jour le Jour rend un hommage complice à ce genre populaire et addictif qui s’inventait alors, plus d’un siècle avant les séries télévisées ! Il révèle aussi l’étonnante puissance de la littérature à changer nos vies et à réinventer le monde… même quand elle s’écrit au jour le jour.

(Résumé tiré du site Babelio)

 

Au temps où la Joconde parlait

AU TEMPS OÙ LA JOCONDE PARLAIT
Auteur : Jean DIWO
Éditeur : Flammarion
Paru : 17 septembre 2014
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub, Pdf), Renaud-Bray (ePub, Pdf), Leslibraires.ca (ePub, Pdf), Kobo

Résumé :

Un jeune peintre sicilien, Antonello, part à dos de mulet pour aller chercher jusqu’à Bruges un secret bien gardé, celui de la peinture à l’huile, découvert par Van Eyck. Un pari fou qu’il gagnera. Antonello de Messine rapportera en Italie la formule du nouveau solvant, après trois années de péripéties dramatiques, drôles et amoureuses. De Florence à Rome, de Naples en Flandre, de Milan à la cour de François 1er, nous suivons le prodigieux théâtre ambulant des génies de la Renaissance.
Ces acteurs qui se donnent la réplique avec passion, qui vivent leur art et leur foi jusqu’à en mourir, aiment et haïssent, se nomment Léonard de Vinci, Michel Ange, Botticelli, Savonarole, les Médicis, Raphaël, Machiavel, Lucrèce et César Borgia. Encore faut-il ajouter à cette distribution fabuleuse les papes, les princes, les condottieri qui accompagnent du fracas de leurs armes la plus magnifique éclosion de chefs-d’oeuvre de l’histoire.
C’est le temps où Léonard, entre deux inventions de machines volantes, écoute parler Mona Lisa dont il peint le visage mystérieux. Ce panneau de peuplier qu’il apportera dix ans plus tard à Amboise dans ses bagages deviendra la mythique « Joconde ». Ceux qui ont aimé Les Dames du faubourg et Les Violons du Roi retrouveront, dans le roman de ce siècle magique, l’art simple et direct de Jean Diwo et le plaisir d’apprendre l’histoire à travers la vie quotidienne de ceux qui l’ont faite.

Entre les notes de Bach

ENTRE LES NOTES DE BACH
Auteur : Jean-Pierre GRIVOIS
Éditeur : Héloïse d’Ormesson
Paru : 2 juin 2016
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo, Nook

Résumé : 

Version rema­niée de Moi, JSB paru chez le même édi­teur en 2006, Entre les notes de Bach pro­pose, sous la plume fort bien docu­men­tée de l’organiste ama­teur Jean-Pierre Gri­vois, une immer­sion dans la vie de Jean-Sébastien Bach (1702 – 1766), ce pro­dige de la musique sacrée au XVIIIe siècle en Alle­magne.
Une bio­gra­phie roman­cée à la pre­mière per­sonne est tou­jours un risque : celui d’imputer avec trop d’assurance des pen­sées et des com­por­te­ments qui ne sont pas en pleine adé­qua­tion avec la vie réelle de celui qui était une per­sonne avant d’être un per­son­nage. Ou celui de s’arrêter au des­crip­tif du quo­ti­dien de telle sorte que la légende se trouve comme rabou­grie par une sur­en­chère de réalisme.

Oscil­lant entre les deux écueils, l’auteur pré­sente le por­trait sans conces­sion du maître des pièces pour orgue, des concer­tos et des pas­sions, met­tant l’accent, outre sur sa vie intime (ses deux épouses ainsi et ses vingt enfants dont beau­coup mour­ront rapi­de­ment), sur sa gloire natio­nale mais aussi ses que­relles inces­santes avec les auto­ri­tés reli­gieuses et poli­tiques des nom­breuses villes où il a offi­cié avant de jouir du titre envié de Can­tor de Leip­zig.
Ayant fré­quenté les plus humbles comme les plus grands (notam­ment le duc de Wei­mar et son ami le prince d’Anhalt-Köthen), cet héri­tier d’une impres­sion­nante famille de musi­ciens appa­raît tiraillé en per­ma­nence entre les affres de la créa­tion (pro­duire en accord avec le credo luthé­rien la musique sacrée, celle d’église, seule à même d’honorer le divin), les dif­fi­cul­tés de la trans­mis­sion péda­go­gique et les vicis­si­tudes des riva­li­tés de cours, au titre des­quelles l’essor de l’opéra ita­lien sem­blant relé­guer aux oubliettes les cho­rals, fugues et autres cla­viers tem­pé­rés dont l’enfant de Thu­ringe avait le secret.

Cette dimension-là (sorte d’ envers du décor) est par­ti­cu­liè­re­ment bien ren­due dans le roman qui se lit avec plai­sir, même si son fil direc­teur ne contient ni intrigues ni rebon­dis­se­ments majeurs. L’on pour­rait ainsi citer la belle page 90 où le musi­cien découvre la mer pour la pre­mière fois et l’assimile à la Créa­tion même : “Les vagues qui défer­laient sur le sable res­sem­blaient à des pul­sa­tions divines d’où allait sur­gir le cri créa­teur. Je res­tai là, immo­bile, me lais­sant enva­hir par une musique venue d’ailleurs. Peut-être un jour aurais-je l’occasion de méta­mor­pho­ser cette musique céleste en musique ter­restre. [ Cf. le choeur d’entrée de la Pas­sion selon l’Evangile de Jean, BWV 245, et autres musiques d’église, com­po­sés plus tard.].“
L’auteur a ainsi la bonne idée de ren­voyer chaque fois qu’il le peut à des cor­res­pon­dances entre tel état de fait ou telle don­née psy­cho­lo­gique et les œuvres de Bach réper­to­riées dans le cata­logue Bach Wercke Ver­zeich­nis (BWV) – il est presque dom­mage alors que l’éditeur n’ait pas eu l’idée, par exemple, de mettre en ligne sur un site dédié, ces extraits musi­caux ren­voyant aux cha­pitres dédiés, afin que le lec­teur pro­fane puisse s’y rap­por­ter plus aisé­ment que le mélo­mane averti.

(Résumé tiré du site Littéraire.com)

 

Chocolat, le clown oublié

Rafaël Padilla est un clown d’origine cubaine. Il prend le nom de Chocolat et c’est sous ce vocable qu’il sera véritablement connu. Ce Chocolat est né à Cuba en 1868. Fils d’esclave, il est vendu à l’âge de 9 ans à un marchand espagnol. Il devient alors garçon de ferme à Bilbao. À quatorze ans, il s’enfuie de chez son maître et erre sans le sou jusqu’à ce qu’il décroche un emploi de mineur. Se réunissant dans des bars et tavernes, les mineurs assistent à une représentation d’un des plus connus des clowns de l’époque, Tony Grice. Ce dernier impressionné par la carrure et la prestance de Rafael, lui offre de devenir son domestique durant sa tournée en Europe. Rafael accepte et cette décision est déterminante pour le reste de sa vie. Presqu’une nouvelle prison, son emploi auprès de Grice est décevant. Il a ,par contre, la chance lors d’une représentation, d’attirer l’attention d’un certain Henri Agoust, régisseur du bâtiment du Nouveau Cirque à Paris. En 1888, il commence une association avec le Nouveau Cirque. Il offre au public un numéro de pantomime nautique très populaire qui porte le nom de la « Noce de Chocolat ». C’est suite au succès de ce numéro, que l’on commence à la surnommer « Chocolat » et qu’il débute sa carrière de clown. Il devient même la tête d’affiche du Nouveau Cirque. Il poursuit pendant cinq ans ce rôle qui séduit le tout Paris. À partir de 1895, il partage la scène avec son ami George Footit, un autre clown. Il joue le rôle d’un souffre-douleur. C’est déjà l’apogée de la carrière de Rafael Padilla. En 1910, c’est la séparation entre les deux clowns. C’est à partir de ce moment que commence la descente aux enfers pour Rafael. Il tente une carrière solo, mais c’est l’échec. Il sombre finalement dans l’alcoolisme suite au décès tragique de sa fille. Elle succombe à la tuberculose à l’âge de 19 ans. Il finit sa vie dans la misère et l’anonymat. Il meurt le 4 novembre 1917 et est inhumé dans le cimetière de Bordeaux, dans la section des indigents. Il est revenu dans l’actualité en 2016 grâce au film de Roschdy Zem. Son rôle est interprété par l’acteur français Omar Sy.

Ma suggestion de lecture :

CHOCOLAT, LA VÉRITABLE HISTOIRE DE L’HOMME SANS NOM
Auteur : Gérard NOIRIEL
Éditeur : Bayard Culture
Paru : 3 février 2016
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog ( ), Archambault (ePub), Renaud-Bray ( ), Leslibraires.ca ( ), Kobo, Nook

Résumé :

Ce livre raconte l’incroyable destin d’un jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, puis engagé comme domestique par un clown anglais. Il arrive à Paris en 1886 et s’impose rapidement comme mime, danseur et comédien. Avec son compère Foottit, ils inventent la comédie clownesque et deviennent des stars de la Belle Epoque, avant de sombrer dans l’oubli. Pendant six ans, Gérard Noiriel a mené l’enquête de La Havane à Paris, pour retrouver les traces de Chocolat et pour tenter de comprendre pourquoi nous l’avons oublié. Il découvre des archives inédites, rencontre des descendants, recueille des témoignages : l’artiste Chocolat sort peu à peu de sa nuit. Commence alors le combat pour réhabiliter sa mémoire. Combat qui suscite d’abord le scepticisme et l’indifférence, jusqu’au jour où le cinéma s’empare de ce personnage pour lui rendre la popularité qu’il n’aurait jamais dû perdre.
(résumé tiré du site Babelio)

Miniaturiste

MINIATURISTE
Auteur : Jessie BURTON
Éditeur : Gallimard
Paru : 2 mars 2017
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub, pdf), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub, pdf), Archambault (ePub), Renaud-Bray (ePub, pdf), Leslibraires.ca (ePub, pdf), Kobo

Résumé :

Nella Oortman n’’a que dix-huit ans ce jour d’’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’’âge mûr, il est l’’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeœur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’’animer grâce aux talents d’’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.
S’’inspirant d’une maison de poupée d’’époque exposée au Rijksmuseum d’’Amsterdam, Jessie Burton livre ici un premier roman qui restitue avec précision l’’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Au sein de ce monde hostile, où le pouvoir des guildes le dispute à l’intransigeance religieuse et à la rigueur morale, la jeune Nella apparaît comme une figure féminine résolument moderne. ŒOeuvre richement documentée et conte fantastique, Miniaturiste est un récit haletant et puissant sur la force du destin et la capacité de chacun à déterminer sa propre existence.

Meurtre chez les Magdaléniens

MEURTRE CHEZ LES MAGDALÉNIENS
Auteur : Sophie MARVAUD
Éditeur : Nouveau Monde Éditions
Paru : 29 mai 2014
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Archambault (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo

Résumé :

« Il y a 15 000 ans, alors que le nord de l’Europe est recouvert de glaciers, le sud-ouest de la France bénéficie d’un climat sec et ensoleillé. Dans les vallées bien exposées du Périgord, les petits groupes nomades de chasseurs-cueilleurs, assurés de pouvoir se nourrir, ont du temps pour sculpter les parois des grottes, graver leurs outils et jouer de la musique. Parmi eux, la famille des Quatre-Encoches du clan des Grandes-Mains-Blanches occupe la vallée de la Vézère. Un événement met soudain en danger l’harmonie du clan : Iranie, la jeune fille que la chamane Puissance-de-Licorne vient de choisir comme apprentie, est assassinée. Elle-même menacée, Puissance-de-Licorne parvient à mettre en lumière les tensions souterraines qui divisent les Grandes-Mains-Blanches. Pour rétablir la solidarité et la sérénité au sein du groupe, sans entrer dans la spirale de la violence, elle devra à tout prix découvrir le meurtrier. Collection « Crimes et monuments » Une ténébreuse affaire, une énigme, du suspense… et un monument ! Tels sont les ingrédients de cette nouvelle collection qui renoue avec la tradition du polar historique dans un décor fabuleux de cathédrales, de châteaux et de sites archéologiques. « 

 

La jeune fille et la perle

LA JEUNE FILLE ET LA PERLE
Auteur : Tracy CHEVALIER
Éditeur : Gallimard
Paru : 18 octobre 2013
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog (ePub), Archambault (ePub), Renaud-Bray (ePub), Leslibraires.ca (ePub), Kobo

Résumé :

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l’âge d’or de la peinture hollandaise. Griet s’occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s’efforçant d’amadouer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.

Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers. À mesure que s’affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville…

Un roman envoûtant sur la corruption de l’innocence, l’histoire d’un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.