Chocolat, le clown oublié

Rafaël Padilla est un clown d’origine cubaine. Il prend le nom de Chocolat et c’est sous ce vocable qu’il sera véritablement connu. Ce Chocolat est né à Cuba en 1868. Fils d’esclave, il est vendu à l’âge de 9 ans à un marchand espagnol. Il devient alors garçon de ferme à Bilbao. À quatorze ans, il s’enfuie de chez son maître et erre sans le sou jusqu’à ce qu’il décroche un emploi de mineur. Se réunissant dans des bars et tavernes, les mineurs assistent à une représentation d’un des plus connus des clowns de l’époque, Tony Grice. Ce dernier impressionné par la carrure et la prestance de Rafael, lui offre de devenir son domestique durant sa tournée en Europe. Rafael accepte et cette décision est déterminante pour le reste de sa vie. Presqu’une nouvelle prison, son emploi auprès de Grice est décevant. Il a ,par contre, la chance lors d’une représentation, d’attirer l’attention d’un certain Henri Agoust, régisseur du bâtiment du Nouveau Cirque à Paris. En 1888, il commence une association avec le Nouveau Cirque. Il offre au public un numéro de pantomime nautique très populaire qui porte le nom de la « Noce de Chocolat ». C’est suite au succès de ce numéro, que l’on commence à la surnommer « Chocolat » et qu’il débute sa carrière de clown. Il devient même la tête d’affiche du Nouveau Cirque. Il poursuit pendant cinq ans ce rôle qui séduit le tout Paris. À partir de 1895, il partage la scène avec son ami George Footit, un autre clown. Il joue le rôle d’un souffre-douleur. C’est déjà l’apogée de la carrière de Rafael Padilla. En 1910, c’est la séparation entre les deux clowns. C’est à partir de ce moment que commence la descente aux enfers pour Rafael. Il tente une carrière solo, mais c’est l’échec. Il sombre finalement dans l’alcoolisme suite au décès tragique de sa fille. Elle succombe à la tuberculose à l’âge de 19 ans. Il finit sa vie dans la misère et l’anonymat. Il meurt le 4 novembre 1917 et est inhumé dans le cimetière de Bordeaux, dans la section des indigents. Il est revenu dans l’actualité en 2016 grâce au film de Roschdy Zem. Son rôle est interprété par l’acteur français Omar Sy.

Ma suggestion de lecture :

CHOCOLAT, LA VÉRITABLE HISTOIRE DE L’HOMME SANS NOM
Auteur : Gérard NOIRIEL
Éditeur : Bayard Culture
Paru : 3 février 2016
Format : Ebook
Disponible : Decitre (ePub), Amazon.fr (kindle), Amazon.ca (kindle), Numilog ( ), Archambault (ePub), Renaud-Bray ( ), Leslibraires.ca ( ), Kobo, Nook

Résumé :

Ce livre raconte l’incroyable destin d’un jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, puis engagé comme domestique par un clown anglais. Il arrive à Paris en 1886 et s’impose rapidement comme mime, danseur et comédien. Avec son compère Foottit, ils inventent la comédie clownesque et deviennent des stars de la Belle Epoque, avant de sombrer dans l’oubli. Pendant six ans, Gérard Noiriel a mené l’enquête de La Havane à Paris, pour retrouver les traces de Chocolat et pour tenter de comprendre pourquoi nous l’avons oublié. Il découvre des archives inédites, rencontre des descendants, recueille des témoignages : l’artiste Chocolat sort peu à peu de sa nuit. Commence alors le combat pour réhabiliter sa mémoire. Combat qui suscite d’abord le scepticisme et l’indifférence, jusqu’au jour où le cinéma s’empare de ce personnage pour lui rendre la popularité qu’il n’aurait jamais dû perdre.
(résumé tiré du site Babelio)